TRAVAUX PUBLICS

Travaux publics

Bris et urgence

Pour les bris tels que :

  • Arbre nuisible à la circulation
  • Bris d’aqueducs
  • Lumière de rue non fonctionnelle

Durant les heures d’ouverture de la municipalité; soit lundi, mardi et jeudi de 8h30 à midi et de 13h30 à 16h30 (fermé le mercredi) ainsi que le vendredi de 8h30 à midi (fermé l’après-midi), contacté James Harney  819-425-9833 poste 5302 ou par courriel:  voirie@brebeuf.ca

À tout autre moment contacter le 911

 

Eau potable

Bilan annuel de la qualité de l’eau potable pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2018

Nom de l’installation de distribution :         Station de purification de Brébeuf

Numéro de l’installation de distribution :   58370

Nombre de personnes desservies :            840

Date de publication du bilan :                     19 mars 2019

Nom du responsable légal de l’installation de distribution : James Harney

Personne à joindre pour obtenir plus de précisions sur le présent bilan :

  • Nom : James Harney
  • Numéro de téléphone : 819-425-9833 poste 5302
  • Courriel :voirie@brebeuf.ca

 

Rappel de l’exigence (article 53.3 du Règlement sur la qualité de l’eau potable) :

« Le responsable d’un système de distribution ou d’un véhicule-citerne desservant plus de 20 personnes et au moins une résidence doit, au plus tard le 31 mars de chaque année, avoir complété un bilan de la qualité de l’eau livrée à des fins de consommation humaine durant la période du 1er janvier au 31 décembre de l’année qui précède. Ce bilan doit indiquer le nombre minimal d’échantillons dont le prélèvement est obligatoire en vertu des dispositions du présent règlement, le nombre d’échantillons prélevés pour chaque paramètre, ainsi que le nombre d’échantillons analysés par un laboratoire agréé durant cette période. Ce bilan doit préciser pour chaque dépassement de normes observé, le paramètre en cause, le lieu visé, la concentration maximale autorisée, la concentration mesurée, ainsi que, le cas échéant, les mesures prises par le responsable pour corriger la situation.

Ce bilan doit être conservé durant une période minimale de 5 ans par le responsable du système de distribution ou du véhicule-citerne et un exemplaire doit être tenu à la disposition du ministre sur demande. Le responsable doit aussi en fournir copie aux utilisateurs de cette eau, sur demande.

En outre, dans le cas où le système de distribution ou le véhicule-citerne relève d’une municipalité, un exemplaire du bilan doit aussi être affiché au bureau de la municipalité. Dans le cas où la municipalité dispose d’un bulletin d’information ou, le cas échéant, d’un site Internet, elle doit aussi publier dans ce bulletin d’information ou, le cas échéant, mettre en ligne sur ce site Internet, un avis qu’elle a dressé le bilan de qualité de l’eau potable prévu au présent article, en précisant l’endroit où les utilisateurs peuvent se le procurer. »

 À noter :

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs considère que le responsable d’un système de distribution visé par l’exigence de l’article 53.3 peut répondre à celle-ci de manière appropriée en utilisant le modèle présenté ici. Le responsable d’un système peut également choisir d’employer un modèle différent de celui présenté, dans la mesure où le document produit inclut minimalement les renseignements prévus aux sections qui suivent.

Depuis 2006, la politique de l’économie de l’eau a été adoptée.

 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE

Améliorer la qualité de vie des résidents de Brébeuf en assurant une gestion responsable de la ressource, en offrant des services de qualité dans une perspective de développement durable et en assurant une protection aux milieux hydriques.

Protéger la santé des citoyens en assurant un accès à une eau de qualité répondant aux plus récentes normes.

Pour ce faire, trois axes d’intervention ont été identifiés. Tout d’abord la politique propose des mesures pour assurer une utilisation responsable de l’eau, puis elle prévoit mieux contrôler les rejets d’eaux usées et enfin elle vise à protéger les écosystèmes aquatiques et l’eau souterraine.

AXE D’INTERVENTION 1

ASSURER UNE UTILISATION RESPONSABLE DE L’EAU POUR LA SANTÉ DES CITOYENS

Les municipalités ont la responsabilité d’offrir une eau de bonne qualité et de respecter les normes imposées par le Règlement sur la qualité de l’eau potable.

Cette approche réglementaire est essentielle pour protéger la santé de la population. Les évènements de Walkerton nous rappellent l’importance de protéger les sources d’eau potable et de demeurer vigilants dans le suivi accordé à la qualité de l’eau distribuée.

AXE D’INTERVENTION 2

CONTRÔLER LE REJET DES EAUX USÉES

La mise en place de la station d’épuration des eaux usées en 1994 a permis d’améliorer grandement la qualité de l’eau de la rivière Rouge.

Afin de mieux contrôler le rejet des eaux usées la municipalité s’engage à :

  1. Améliorer la qualité des rejets de la station d’épuration des eaux usées afin de les rendre conformes aux exigences du MAMR
  2. Contrôler les rejets illicites dans l’environnement par l’application rigoureuse du règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées
  3. La municipalité s’engage à minimiser l’impact des neiges usées sur l’environnement

AXE D’INTERVENTION 3

PROTÉGER LES ÉCOSYSTÈMES AQUATIQUES ET L’EAU SOUTERRAINE

  1. Assurer l’application de la politique sur les rives et le littoral du Gouvernement du Québec

LA MISE EN ŒUVRE

Afin d’assurer la mise en œuvre de la politique de la gestion de l’eau, la municipalité de Brébeuf entend établir un certain nombre de mesures.

Règlement sur l’utilisation de l’eau potable → 

Politique de gestion de l’eau →